« Quelle âme un peu vulnérable a jamais su résister à l’élection? »

Mélissa, étudiante brillante, peine à se sentir bien parmi les autres. Elle fait la connaissance d’un pseudo gourou d’opérette et se laisse aller à des actes qui la rendent complice de la mort d’un enfant. Un drame qui la mène à la rencontre d’elle-même et de sa place au monde.

Un roman dont la thématique avait tout pour me séduire. Malheureusement, je n’ai pas su me laisser immerger dans l’écriture très particulière de l’auteure qui m’a perdue dès les premières pages.

A lire en Corse ou en Alaska.

Extraits:

« Même au pays des intellectuels, on est regardé avant d’être écouté. »

« Prise entre sol et ciel encombrés, elle a chaque fois cru étouffer. »

« Etre loin de chez soi aide à se réinventer, et seul ton retour aura valeur de confirmation. »

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s