« Il avait perdu le scintillement de sa vie. »

Loïc perd sa mère alors qu’il n’a que six ans. Greta, sa voisine, relate la vie de cet orphelin balloté entre un père alcoolique, une belle-mère qui le rejette et des grands-parents à l’équilibre précaire.

Un livre triste dont l’espoir est absent. Pas de colère non plus. Juste une sorte de résignation très dérangeante.

A lire au clair de lune.

One Reply to “« Il avait perdu le scintillement de sa vie. »”

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s