« C’est avoir que veulent les hommes, les femmes c’est pouvoir »

Rose, quatorze ans et aînée de quatre filles, est vendue par son père pour servir dans un château.

Arrivée sur place, la réalité est bien plus sombre et Rose se trouve soumise à la perversité de ses employeurs.

Un conte sombre que j’ai trouvé sans originalité ni réelle beauté que ce soit dans la narration ou l’écriture.

A lire à l’écurie.

One Reply to “« C’est avoir que veulent les hommes, les femmes c’est pouvoir »”

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s