« Un homme ordinaire accablé d’une tristesse extraordinaire »

Megan Nichols éduque seule sa fille, Grace, malade et lourdement handicapée. Son abnégation et son dévouement lui valent l’admiration unanime de tous les habitants du petit village des Cornouailles dans lequel elles vivent depuis quelques années.

L’émoi de la région est donc immense quand Meg est retrouvée assassinée chez elle et que l’on constate la disparition de Grace.

Les soupçons se portent immédiatement sur Simon, le père de Grace, à la dérive depuis la mort accidentelle de son premier enfant, vingt ans plus tôt.

Jon, un journaliste, et Cara, la voisine de Grace, mettent en doute cette version et s’unissent pour mener l’enquête.

Malheureusement, comme ça peut parfois arriver sans qu’on comprenne bien pourquoi, j’ai deviné 90 % du dénouement de l’énigme de ce roman en lisant sa quatrième de couverture. Ma lecture s’en est donc trouvée un peu laborieuse mais je pense que si la connexion ne se fait pas si tôt, ce roman peut être plaisant.

A lire avec un bonnet à pompon sur la tête.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s