« Vivre, c’est avant tout se fragmenter »

Louis, le fils de Pascal qu’il a élevé seul, se suicide. Elève brillant et à la vie sociale très riche, Pascal ne comprend pas les raisons du geste de son fils âgé d’à peine dix-huit ans.

De rencontres en rencontres, il part à la découverte de ce fils dont il ignorait tout.

Une très jolie odyssée que celle de ce père en quête de réponses.

A lire dans les boucles de la Meuse.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s