« Vivre dans un éternel présent »

Gringe raconte son enfance et sa jeunesse auprès de Thibaut, son petit frère, diagnostiqué schizophrène.

Dès le départ, l’auteur précise que ce récit n’est pas de son initiative mais découle de la réponse à une proposition de l’éditeur et de la promesse d’une avance de dix mille euros.

Moi qui crois que la beauté de l’écriture vient de sa brûlante nécessité…

Malgré un a priori très positif (j’aime beaucoup sa musique), la magie n’a pas opéré.

A lire à Caen.

One Reply to “« Vivre dans un éternel présent »”

  1. Coucou ! Je travaille auprès de schizophrènes, il faut je pense vivre à côté d’une personne atteinte ou bien être atteint soi-même pour en parler le mieux. Je tenterai peut-être pour me faire mon idée…tu l’as lu à Caen ? Çà se passe à Caen ? La ville de mes études !🤗Belle journée !

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s