"Les symptômes des pauvres sont beaucoup moins convoités que ceux des riches."

Luc Périno, médecin, raconte les grandes découvertes de la médecine au travers des histoires des patients.

De la rage au SRAS, quelques histoires instructives et écrites dans un style très agréable.

A lire au lieu de chercher des masques sur internet.

Extraits:

« Dieu pardonne aux maquerelles, à condition qu’elles soient pauvres, et aux violeurs, à condition qu’ils soient mondains. »

« Les maladies ne sont plus vécues par le patient, elles sont proposées par le médecin. »

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s