"Les cultures ne sont les propriétés de personne"

Dans cet essai, Caroline Fourest décrit un mouvement qui a déjà conquis les Etats-Unis et semble également percer en France. Une tendance qui s’exprime à travers des concepts tels que « l’appropriation culturelle », les « safe spaces » ou les « sensitive readers ».

L’auteure développe, au travers d’exemples, les arguments qui lui font craindre un retour de l’assignation identitaire.

« Génération offensée » est un ouvrage qui aide à comprendre la nécessité de la prise de parole des victimes des dominations en tout genre mais surtout l’importance d’oeuvrer pour que le statut de victime soit transitoire et que la prise de parole aboutisse à autre chose. Et, pourquoi pas à ce droit à l’indifférence qui, contrairement au droit à la différence, ne renvoie pas à une norme mais à la possibilité d’être pleinement soi, sans être réduit à sa couleur de peau , son origine sociale ou ses préférences sexuelles.

A lire parmi des étudiants.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s