« Car il ne faut pas idéaliser les oiseaux »

Une hirondelle marginale et un vieux livreur de glaces rongé par la solitude se trouvent réunis à la veille de Noël pour donner un peu de sens au monde qui n’en a plus vraiment.

L’histoire, les mots et les images de cet album sont magnifiques.

A lire (avec un mouchoir à la main) et à offrir sans modération.

Et vous en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s